Les méthodes d’étourdissement chez les bovins

calf-362170

L’étourdissement mécanique

> Pistolet à tige perforante
Appliqué sur le front avec la cartouche appropriée, le pistolet à tige perforante assure une perte très rapide et soutenue (jusqu’à 10 minutes) de la conscience chez 100% des bovins adultes et veaux. Toutefois, pour que cet étourdissement soit efficace, il est nécessaire que le tir soit parfaitement réalisé, ce qui nécessite d’immobiliser l’animal et de recourir à un opérateur
correctement formé, utilisant un matériel bien entretenu. Une étude a démontré que sur 1 100 bovins étourdis, 44 (soit 4 %) ont nécessité un second tir. S’agissant de l’étourdissement des veaux, des études ont démontré que le tir pratiqué dans la  nuque (derrière les cornes, dans la direction de la gorge) était une méthode à rejeter car donnant des résultats insuffisants en terme de bien-être animal.

> Pistolet à tige non pénétrante
Ce pistolet assommant ne présente pas d’avantages significatifs par rapport au pistolet à tige pénétrante. Au contraire, il n’est pas toujours efficace, tout dépend du type d’animaux exposés. Pour les veaux, les os du crâne peuvent être écrasés. Pour les taureaux (crâne très épais), la puissance du pistolet peut être insuffisante. Le tir dans la nuque des veaux est à rejeter également avec ce pistolet. En outre, même correctement appliqué sur la région frontale, cette méthode entraîne une durée d’insensibilité très courte (environ 20 secondes) . Dans ce cas, les animaux doivent être saignés aussitôt que possible après l’étourdissement.

L’étourdissement électrique

> Deux méthodes sont employées : application d’un courant électrique au niveau du cortex cérébral uniquement / application d’un courant électrique au niveau du cortex cérébral, suivi d’un courant appliqué sur le corps de l’animal afin d’engendrer une fibrillation ventriculaire cardiaque (étourdissement tête poitrine).L’étourdissement électrique semble donner des résultats satisfaisants principalement dans l’hypothèse de l’application têtepoitrine.
En raison de la fibrillation ventriculaire cardiaque engendrée, le débit cardiaque, donc la circulation du sang, est altéré. L’inconscience apparaît plus profonde et dure plus longtemps. En outre, dans la majorité des cas, la fibrillation ventriculaire est suivie d’un arrêt cardiaque, l’animal ne pouvant plus revenir à la conscience. De ce fait, si la saignée est retardée, il n’y a pas de problème de protection animale. En revanche, dans le cas de l’étourdissement électrique pratiqué à la tête uniquement, la saignée doit être rapidement effectuée, l’inconscience pouvant ne durer que 30 secondes pour les bovins adultes, 20 secondes pour les veaux.

Source : ASPECTS CONCERNANT LE BIEN-ÊTRE DES PRINCIPALES ESPECES ANIMALES SOUMISES A L’ETOURDISSEMENT ET A LA MISE A MORT DANS LE CADRE DES PRATIQUES D’ABATTAGE.
RAPPORT SCIENTIFIQUE DU GROUPE SCIENTIFIQUE DE L’AESA SUR LA SANTE ET LE BIEN-ÊTRE DES ANIMAUX (Juin 2004).
Rapport consultable ici

 

 

A propos de l'auteur

AFAAD
Association en faveur de l'abattage des animaux dans la diginité. Nous nous battons pour que chaque animal soit étourdi préalablement à sa mise à mort.

Soyez le premier à commenter cet article sur "Les méthodes d’étourdissement chez les bovins"

Laisser un commentaire