Article à lire : « Donner aux animaux, c’est trahir l’Homme ? »

soutien

Nous tenions à vous signaler cet article intitulé : « Donner aux animaux, c’est trahir l’Homme ? Le coup de com’ blessant de Médecins du monde », rédigé par David Chauvet et publié ce jour sur le site du Plus du Nouvel Obs.

Le journaliste revient sur la dernière campagne de communication de Médecin du Monde et nous livre à cette occasion une analyse de la perception que le grand public peut avoir des dons, selon qu’ils sont destinés à la cause « animale » ou « humaine ». Signalons que ce débat éthique revient régulièrement sur le devant de la scène:

Mais qu’en est-il de celui qui ne veut pas faire ce don à Médecins du monde, parce qu’il préfère « donner pour les animaux » ? Qu’est-ce que ce spot veut nous faire penser de ce réprimandable passant ? Que c’est un hypocrite, sa bienveillance envers les animaux n’étant qu’une grossière excuse pour échapper aux sollicitations de Médecins du monde, car personne de sensé ne peut choisir de donner aux animaux plutôt qu’aux humains ? Ou, pire, qu’il est sincère ?

Dans les deux cas, c’est une critique en règle de la générosité à l’égard des animaux. Cette critique, qui est loin d’être nouvelle, peut prendre deux formes.
Elle peut d’abord consister en une interdiction pure et simple de toute charité envers les animaux. Saint Thomas d’Aquin, au XIIIe siècle, disait que « l’amour de charité ne s’étend qu’à Dieu et au prochain. Or, sous le nom de prochain, on ne peut comprendre la créature sans raison parce qu’elle n’a pas en commun avec l’homme la vie raisonnable. Donc la charité ne s’étend pas jusqu’à elle » (trad. Roguet).
Il est plus commun, aujourd’hui, d’adresser une critique à ceux dont la charité est exclusivement tournée vers les animaux. Ce pourrait être celle des communicants de Médecins du monde (accordons-leur le bénéfice du doute). Une telle critique semble, à première vue, moins radicale que celle de Saint Thomas. Mais on aurait tort de la croire très différente.

Nous vous laissons vous faire votre propre opinion en découvrant l’ensemble de cette analyse riche et pertinente.

Au nom de l’AFAAD, nous sommes intimement convaincus que la bienveillance à l’égard de son prochain, qu’il soit homme ou animal, n’est pas moralement opposable, et encore moins dans le but de collecter des dons supplémentaires…
Il y a malheureusement bien assez de misère et d’atrocité dans ce bas-monde pour que chacun puisse trouver son combat et essayer de faire un peu de bien autour de lui…Notre tracas à tous étant finalement de rendre cette terre un peu meilleure…

Consultez cet article en intégralité.

A propos de l'auteur

AFAAD
Association en faveur de l'abattage des animaux dans la diginité. Nous nous battons pour que chaque animal soit étourdi préalablement à sa mise à mort.

Soyez le premier à commenter cet article sur "Article à lire : « Donner aux animaux, c’est trahir l’Homme ? »"

Laisser un commentaire